My Blog

Correspondance Par Charles Baudelaire (2000)

Correspondance

Ou Telecharger Gratuitement Correspondance In French PDF EPub -

Description du Correspondance

Ou Telecharger Gratuitement Correspondance In French PDF EPub - Né à Paris en 1821, Charles Baudelaire publie ses premiers poèmes intitulés Les Fleurs du Mal en 1855 dans la Revue des Deux Mondes. C'est en 1857 que paraît le volume. La même année l'auteur et son éditeur sont condamnés à des amendes et à la suppression de six poèmes. La deuxième édition ne paraîtra qu'en 1861, six ans avant la mort du poète

Détails sur le Correspondance

Titre de livre : 316 pages
Auteur : Charles Baudelaire
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Poèmes
ISBN-10 : 2070414825
Moyenne des commentaires client : 3.91 étoiles sur 5 11 commentaires client
Nom de fichier : correspondance.pdf (Vitesse du serveur 21.64 Mbps)
La taille du fichier : 27.84 MB

Commentaire Critique du Correspondance

Linelo a écrit une critique à 24 janvier 2009. Linelo donne la cote 11 pour Correspondance. (A Richard Wagner) : Je me suis toujours figuré que si accoutumé à a gloire que fût un grand artiste, il n'était pas moins insensible à un compliment sincère, quand ce compliment était comme un cri de reconnaissance, et enfin que ce cri pouvait avoir une valeur d'un genre singulier quand il venait d'un Français, c'est à dire d'un homme peu fait pour l'enthousiasme et né dans un pays où l'on ne s'entend guère plus à la poésie et à la peinture qu'à la musique. + Lire la suite.
Linelo a écrit une critique à 24 janvier 2009. Linelo donne la cote 11 pour Correspondance. (A Madame Paul Meurice) : Je suis toujours de mauvaise humeur (c'est une maladie, cela), parce que je souffre de la bêtise environnante, et parce que je suis mécontent de moi..
Bibalice a écrit une critique à 09 avril 2014. Bibalice donne la cote 11 pour Correspondance. [A Richard Wagner : ] Avant tout, je veux vous dire que je vous dois la plus grande jouissance musicale que j'aie jamais éprouvée. Je suis d'un âge où on ne s'amuse plus guère à écrire aux hommes célèbres, et j'aurais hésité longtemps encore à vous témoigner par lettre mon admiration, si tous les jours mes yeux ne tombaient sur des articles indignes, ridicules, où on fait tous les efforts possibles pour diffamer votre génie. Vous n'êtes pas le premier homme, Monsieur, à l'occasion duquel j'ai eu à souffrir et à rougir de mon pays. Enfin l'indignation m'a poussé à vous témoigner ma reconnaissance ; je me suis dit : je veux être distingué de tous ces imbéciles. + Lire la suite.
Tags: Poèmes