My Blog

Aliens Vs. Predator: Three World War Par Randy Stradley (2011)

Aliens Vs. Predator: Three World War

Zone De Telechargement Torrent Aliens Vs. Predator: Three World War En Français PDF -De plus, les formats sont flexibles et personnalisés à volonté. Le arrangement et la conception du CV sont les mêmes. Manhattan project qualité, les meilleurs CV professionnels formats imprimables sont gratuits pour carrière that are prospective. Vous obtenez un arrangement de CV merge dans lequel vous avez des points saillants sur vos compétences. Contrairement à d'autres sites, vous pouvez transférer des livres en format numérique sur votre appareil. N'oubliez pas de donner votre avis sur les livres que vous avez lus. Le livre se concentre sur les problèmes pratiques liés à l'utilisation de HTML5. Vous pouvez rechercher et télécharger des livres gratuits dans des catégories comme scientifique, ingénierie, programmation, fiction et de nombreux autres livres. Vous pouvez télécharger des livres gratuitement pour voir à quoi ils ressemblent.

Description du Aliens Vs. Predator: Three World War

Zone De Telechargement Torrent Aliens Vs. Predator: Three World War En Français PDF - Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture). Vous pouvez également contribuer à la description collective.

Détails sur le Aliens Vs. Predator: Three World War

Titre de livre : 354 pages
Auteur : Randy Stradley
Éditeur : Dark Horse
Catégorie : Récits
ISBN-10 : 1595827021
Moyenne des commentaires client : 5 étoiles sur 5 1 commentaires client
Nom de fichier : aliens-vs-predator-three-world-war.pdf (Vitesse du serveur 29.74 Mbps)
La taille du fichier : 26.56 MB

Commentaire Critique du Aliens Vs. Predator: Three World War

ElGatoMalo a écrit une critique à 26 février 2014. ElGatoMalo donne la cote 1 pour Aliens Vs. Predator: Three World War. Troisième volet d'un roman graphique qui commence par Aliens vs Predator que je n'ai - malheureusement, mais pouvais-je savoir avant d'avoir lu celui-ci - pas encore trouvé. Quoique... ça doit pouvoir se faire au travers des volumes de la collection Dark Horse Omnibus qui offrent des compilations d'histoires complètes parues à l'origine en mini série. Celle-ci était sortie sous la forme de six comic books d'une vingtaine de pages chacun. Quoique parfaitement autonome, ce volet complet, donc, en anglais américain, montre cependant quelques flash-back qui permettent de mieux comprendre la situation et la présence du personnage de Mashiko Nogushi, le petit bout de femme qui met des déculottées - littéralement - aux gorilles des marines coloniaux. Et aussi aux Chasseurs/prédateurs (Hunters/prédators) avec lesquels les Terriens doivent faire alliance pour éliminer une troisième partie constituée d'un clan de Chasseurs pervertis en tueurs purs. Alors c'est kitsch en diable mais, du coup, c'est assez plaisant et pas trop mal construit par un scénariste, Randy Strandley, qui connait bien son métier. Rip Leonardi aux crayons et Mark Pennington à l'encrage, les deux graphistes, composent des pages claires avec un dessin au scalpel ! C'est là qu'on comprend l'importance d'avoir un bon "encreur" (si le terme existe). le meilleur des dessins au crayon peut être gâché par un passage à l'encre. Ces deux-là, se complètent magnifiquement. le traitement de la couleur par Wes Dzioba ne brise pas l'ensemble. Il a mis en place des harmonies chaudes qui donnent une ambiance de fond de tranchée façon premier guerre mondiale, ce qui convient parfaitement à ce récit qui est bien clairement de la science-fiction militaire. A noter : la couverture très sombre par Raymond Swanland qui n'est pas vraiment dans le style de la BD. On trouve trois autres excellentes illustrations de ce graphiste à l'intérieur du livre. Une mécanique bien huilée de la série à laquelle je me laisse prendre à chaque fois. Là, il n'y a même pas de "cliffhanger" : l'histoire se termine à la fin du bouquin. Non, c'est fait pour attiser ma curiosité et me donner envie de savoir où et comment ça a commencé. Mais ça c'est mon problème et, pour l'instant, j'ai les moyens de me gratter là où ça démange... PS : curieusement, j'avais noté la chose en recevant l'ouvrage, la couverture possède un 'grain' qui lui donne un touché très agréable. C'est le premier comic book qu'il m'est offert de voir avec cette particularité tactile. + Lire la suite.
Tags: Récits