My Blog

La Fille De Nulle Part Par Fredric Brown (2008)

La Fille De Nulle Part

Ebooks Telechargement Gratuit La Fille De Nulle Part En Français IBook PDF -Si vous téléchargez beaucoup de fichiers La Fille De Nulle Part PDF, ils prennent beaucoup de mémoire sur votre ordinateur portable. Il est donc toujours de vérifier que vous livre avant de le télécharger, gratuit ou non. Un fichier La Fille De Nulle Part PDF, ou Portable Document Format. Les fichiers La Fille De Nulle Part PDF sont souvent utilisés par les éditeurs qui créent des livres électroniques. Ils vous permettent d'afficher des livres, des formulaires, des manuels et d'autres records selon les intentions de l'auteur. Le fichier La Fille De Nulle Part PDF de votre Google ebook va maintenant être téléchargé et enregistré dans le répertoire p téléchargement level défaut p l'ordinateur. Cliquez sur le livre Google que vous souhaitez convertir au format La Fille De Nulle Part PDF pour afficher un aperçu p ce livre.

Description du La Fille De Nulle Part

Ebooks Telechargement Gratuit La Fille De Nulle Part En Français IBook PDF - George Weaver, agent immobilier éprouvé par ses revers de fortune et la dépression de son épouse, part s'installer dans un coin perdu du Nouveau-Mexique. Alors qu'il s'abandonne à la solitude et à l'alcool, il apprend que la petite maison qu'il loue a été, huit ans auparavant, le théâtre d'un drame : le meurtre jamais élucidé d'une certaine Jenny Ames. Un ami écrivain lui ayant proposé de prendre des photos pour accompagner un texte qu'il compte écrire sur l'affaire...

Détails sur le La Fille De Nulle Part

Titre de livre : 491 pages
Auteur : Fredric Brown
Éditeur : Payot et Rivages
Traducteur : Gérard de Chergé
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 274361854X
Moyenne des commentaires client : 3.97 étoiles sur 5 51 commentaires client
Nom de fichier : la-fille-de-nulle-part.pdf (Vitesse du serveur 28.66 Mbps)
La taille du fichier : 20.84 MB

Commentaire Critique du La Fille De Nulle Part

bibliomanu a écrit une critique à 04 février 2011. bibliomanu donne la cote 51 pour La Fille De Nulle Part. Quand les livres vous tombent des mains les uns après les autres, quand, pourtant doté d'une volonté sans faille, vos yeux se ferment sur des pages insipides, quand vous râlez, pestez, fustigez contre ces livres aux clichés racoleurs, contre ces livres nombrilistes, gnangnans, mal traduits, coquillifiés, et que sais-je encore, dans ces moments là, donc, rien ne vaut un bon vieux Fredric Brown pour pallier à ce qui n'est, peut-être, qu'une baisse de régime de votre part. Alors après cette première phrase un peu longue qui vous a à peine laissé le temps de respirer, je me propose de vous parler de ce livre ébouriffant, La Fille de nulle part. George Weaver se remet difficilement d'une dépression l'ayant obligé à cesser temporairement son activité d'agent immobilier. Il s'est retiré à Taos, une petite bourgade du Nouveau-Mexique. Seul. Ses filles sont en colonie de vacances et son épouse, Vi, ne devrait pas tarder à le rejoindre. George n'est guère enchanté à cette perspective. Il n'aime pas cette femme séduite à la va-vite dont la principale occupation est d'écouter des feuilletons radiophonique à l'eau de rose, avachie dans un canapé avec sa bouteille de Whisky. Oui, George préfèrerait rester seul. D'autant que sur les conseils d'un ami, il vient de louer une maison dans laquelle a eu lieu le meurtre énigmatique d'une jeune femme, huit ans plus tôt. Une affaire à laquelle George s'intéresse de plus en plus, jusqu'à se piquer au jeu de l'enquête. A la lecture d'un polar, on a l'habitude d'échafauder des hypothèses, d'anticiper sur l'investigation à mesure que les indices se dévoilent. Là, on a beau faire, Fredric Brown, en artiste virtuose, ne laisse rien filtrer. Il maintient le lecteur dans une brume mystérieuse tout au long du récit jusqu'au dénouement, jusqu'à cette chute mémorable, magistrale. (Parenthèse presque rituelle : il est tout de même dommage, une fois de plus, que la quatrième de couverture - quand ce n'est pas la couverture elle-même pour ce qui est des éditions de la Découverte - donne des pistes qu'il aurait mieux valu tenir secrètes.) Ecrit en 1951, La Fille de nulle part, fait partie de ces livres qu'on a envie de faire passer de mains en mains, de conseiller à tout va, parce que des histoires de cette trempe là, de cette tenue, aussi efficace qu'enthousiasmante, on a tout simplement l'impression d'en lire de moins en moins. Alors si vous êtes en panne de lecture, que ce petit frisson à même de vous laisser pantois et tout ébaubi vous manque, vous savez ce qui vous reste à lire. Lien : http://bibliomanu.blogspot.com + Lire la suite.
encoredunoir a écrit une critique à 01 juillet 2016. encoredunoir donne la cote 51 pour La Fille De Nulle Part. Dépressif, George Weaver a, sur les conseils de son médecin, décidé de faire une cure de repos. L'agent immobilier du Missouri trouve donc une maison à louer dans les environs de Taos, au Nouveau- Mexique. Là, au milieu des montagnes, Weaver entend bien se ressourcer. D'autant qu'il a fait une affaire. La maison qu'il loue, isolée, n'a pas trouvé d'acheteur depuis que, huit ans plus tôt, une certaine Jenny Ames y a été assassinée par son compagnon. C'est donc pour une bouchée de pain et en échange de menus travaux que George Weaver peut s'installer pour quelques mois. Il faut cependant bien vivre, et les quelques économies dont dispose Weaver finiront bien par s'épuiser. Aussi accepte-t-il de travailler pour le compte d'un ami écrivain et journaliste sur un projet d'article ayant trait à l'histoire tragique de Jenny Ames. Mais ce qui au départ n'est rien d'autre qu'une façon de tuer l'ennui et de gagner quelques centaines de dollars va très vite virer à l'obsession. Et l'arrivée de la femme de Weaver, Vi, venu le rejoindre quelques semaines, ne va pas arranger les choses. Alors que Vi et George, pour s'occuper autant que pour s'éviter, se saoulent consciencieusement, Jenny occupe de plus en plus les pensées de George. Paru en 1951, La fille de nulle part fait partie, à l'image d'une bonne part de ceux de Jim Thompson ou de David Goodis, de ces grands romans noirs intemporels. La quête obsessionnelle de George Weaver et la manière dont elle précipite sa déchéance n'est en effet qu'un nouvel avatar d'un thème universel. À ceci près que Fredric Brown le maîtrise parfaitement et, disons-le clairement, en tire un chef-d'oeuvre de la littérature noire. Sans effets de manche, à l'aide d'une écriture sans fioritures mais qui arrive à rendre parfaitement la manière dont l'esprit de Weaver se met insensiblement à dériver et la façon dont lui et Vi s'enfoncent dans la dépression et l'obsession, Brown crée une atmosphère de plus en plus pesante, instille une crainte diffuse, suscite l'empathie vis-à-vis de personnages qui paraissent de plus en plus pathétiques au fur et à mesure qu'ils s'enlisent dans ce coin perdu des montagnes du Nouveau-Mexique et dans leurs propres peurs et obsessions. Cela suffirait déjà à en faire un grand roman, mais Brown, en auteur populaire accompli, vient y adjoindre un retournement final sidérant et qui éclaire d'un jour nouveau tout ce qui l'a précédé, accroissant encore le malaise. C'est peu dire que l'on a affaire à un livre brillant. Lien : http://www.encoredunoir.com/.. + Lire la suite.
Rusen a écrit une critique à 23 janvier 2016. Rusen donne la cote 51 pour La Fille De Nulle Part. Jenny recula devant le couteau, sa main cherchant à tâtons derrière elle le bouton de la porte de la cuisine. Elle était trop effrayée pour hurler ; il n'y avait d'ailleurs personne pour l'entendre. Personne, à part l'homme qui venait vers elle avec le couteau — et cette homme était fou. Sa main se referma sur le bouton, le tourna. La porte s'ouvrit sur les ténèbres et Jenny s'élança dans la nuit en courant. La mort se lança à sa poursuite. + Lire la suite.
Tags: Roman